Recueil de poèmes des jeunes 2016

14 avril 2020

Thème année 2016 “Le Grand XXe Cent ans de Poésie”

Toutes les couleurs

J’écris à l’encre rouge

La pomme qui tombe de l’arbre

J’écris à l’encre bleue

Les saphirs les plus brillants

J’écris à l’encre orange

Le coucher du soleil

J’écris à l’encre verte

Les feuilles qui tombent de l’arbre

J’écris à l’encre violette

Le cassis, délicieux

J’écris à l’encre rose

Les fleurs de mon jardin

J’écris à l’encre grise

La route qui bouge

J’écris à l’encre multicolore

Les feux d’artifice

Capucine


Si j’étais un poète

Je serais Marc Alyn

Pour voir naître un papillon

Je serais Robert Desnos

Pour voir le “zèbre, cheval des ténèbres”

Je serais Jean-Hugues Malineau

Pour voir un perroquet “très coquet”

Je serais Paul Eluard

Pour “renverser la ville de Paris”

Je serais Karine Persillet

Pour “regarder le pelage douillet du koala”

Je serais Patrick Joquel

Pour voir des enfants avec des gants

Je serais Véronique Leray

Pour voir “mon hiver parfumé

D’encens et de lavande”

Lisa


Dans ma trousse à poèmes

Il y a une gomme

Pour effacer le mot que je ne voulais pas

Un tube de colle

Pour coller les mots comme “bonjour”

Une paire de ciseaux

Pour couper le mot “au revoir”

Un stylo bille bleu

Pour écrire “les enfants”

Un crayon de papier

Pour faire un dessin de poésie

Un taille-crayon

Pour tailler la mine de mon crayon de papier

Des crayons de toutes les couleurs

Pour faire un bel arc-en-ciel

Néomicia


Il y a des mots de tous les jours

Comme bonjour, merci et s’il-te-plaît

Il y a des mots souvenir

Comme manège, mer, enfance et amies

Il y a des mots vraiment trop longs

Comme multiplication, archéologique et automobile

Enfin, il y a des mots colorés

Comme pomme, oiseau et paon

Héloïse


Classe de CE2 de Celles-s/Belle

Eau de l’hiver

Les rochers sont glacés

Le bruit de la neige

Inès


Je mets mes pieds dans l’herbe

Il fait chaud

Le bruit du vent

Ethan


Dans l’ombre des feuilles

Mon ombre bouge

La lune d’été

Kyliann


Classe de CE2 – CM1 de Celles-s/Belle

Quand la vie est un dessin

Quand la vie est un dessin

Chaque jour est une couleur

Quand la vie est l’amitié

Chaque jour est un ami

Quand la vie est un cheval

Chaque jour est un concours

Quand la vie est une horloge

Chaque jour est une attente

Quand la vie est une école

Chaque jour est un travail

Quand la vie est une bêtise

Chaque jour est une punition

Quand la vie est une gare

Chaque jour est un train

Quand la vie est un globe

Chaque jour est la paix

Lou


Liberté

Sur la tombe de mon jardin

Sur les marches de ma vie

Sur les murs tagués

J’écris ton nom

Sur la montagne et ses falaises

Sur les rochers abîmés

Sur les maisons bien chauffées

J’écris ton nom

Sur New York et la statue de la liberté

Sur Paris et la Tour Eiffel

Sur la France et son musée Grévin

J’écris ton nom

Sur les esclaves épuisés

Sur leurs habits déchirés

Sur les prisonniers déshydratés

J’écris ton nom

Zoé


Les champs de blé

Les champs de blé en vagues vertes

Les champs de blé arrosés par la pluie

Les champs de blé brûlés par le feu

Pourquoi le blé n’est-il pas bleu ?

Mais s’il l’était ce serait la mer !

Johane


Classe de CM1 – CM2 de Verrines

Je suis un soldat

Je suis Allemand

Casque pointu

Canon et obus

Je suis un soldat.

Je suis Français

Un Poilu

Uniforme bleu et Casque rond

Fusil à baïonnette

Je suis un soldat.

Je suis Écossais

Bandeau rouge et blanc

Chapeau marron

Couteau tranchant

Je suis un soldat.

On est là, tous les trois

Et aucun de nous ne sait pourquoi…

Emmy


La magie de Noël

Ils nous ont dit qu’ils étaient méchants.

Ils nous ont dit qu’ils voulaient nous tuer.

Ils nous ont dit que c’étaient des mécréants.

Ils nous ont dit que c’étaient des bouchers.

Nous les avons surveillés,

Ils ont attaqué.

Nous avons riposté.

Puis Noël est arrivé.

Pour un temps, ils sont passés

De nos ennemis à nos amis.

Nous les avons aimés,

Ensemble nous avons ri.

Après ce merveilleux moment,

La guerre a recommencé.

Après la musique, les fusils.

Alors, nous allons tuer nos amis.

Candice


Stèle de guerre

Je ne voulais pas que ces noms

Soient gravés sur mon torse en pierre.

Je ne voulais pas que les gens pleurent devant moi.

Je ne voulais pas que des fleurs soient posées à mes pieds.

En fait, je ne voulais pas exister.

Raphaël


Classe de 6e B

Futurs souvenirs d’école

Quand je serai grand

Et que j’aurai trente ans

J’espère me souvenir

De ces bons moments.

C’était une des rentrées de ma vie

A l’époque où j’étais petit

En maternelle

Avec le doux parfum de celle

Que l’on appelait “maîtresse”

Cette fois, c’est l’école primaire

Les profs sont toujours des maîtres

Les années passent à toute vitesse

Et le dernier jour, c’est la fête !

Depuis quatre mois environ,

Je suis dans ce nouveau monde

Le collège,

Les copains, les copines,

Les profs, les pions…

Sans oublier les repas du self

Qui sont toujours aussi bons.

Paul


Soleil levé

Une fois le soleil couché,

J’ai longtemps vu briller

Le magnifique champ de blé.

Une fois le matin arrivé,

J’ai longtemps vu briller

Les gouttes de rosée

Et entendu chanter

Le rossignol doré.

Une fois le soleil levé

Il n’y avait plus de rosée

Et seule la rivière chantait.

Maryne


C’est difficile de dire je t’aime

À la personne la fille qu’on aime

Quand on la voit la première fois

Tout se bouleverse en soi

Si nos sentiments sont pareils

Notre cœur se remplit de merveille.

Mais si elle nous dit non

Tout s’arrête même le temps

Pour soi cette fille est un diamant

Un arc-en-ciel resplendissant

Voilà les couleurs de nos sentiments.

Lucas


Classe de 6e C

Le Rat et le Bœuf

Un jour dans un pré un Bœuf

Va faire une sieste après un bon repas de légumes,

Et il garde le gâteau pour la fin.

Puis apparaît un Rat qui a faim.

Le Rat prend une bouchée

Le Bœuf se réveille immédiatement et grogne :

“Que fais-tu là petit Rat ?”

Le Rat très malin dit tristement :

“Un chat veut me manger, aide-moi s’il-te-plaît”

“D’accord, répond le Bœuf, attends-moi ici

Je vais m’occuper du chat.”

Mais il n’y a aucun chat.

Et le Rat en profite pour manger du gâteau

Et prend un morceau pour chez lui.

Quand le Bœuf revient, il ne voit plus le Rat ni son gâteau.

Le Bœuf en colère se rallonge et se rendort.

Entre nos ennemis les plus à craindre sont souvent les plus petits.

Antoine


Le chat et le poisson

Un jour, un chat entra dans une maison.

Il vit un poisson dans son bocal plein.

Il s’approcha du bocal et le poisson lui dit :

“Ne me mange pas s’il-te-plaît.

– Mais j’ai faim”, lui répondit le chat noir.

Comme un affamé, il se jeta dessus.

Le poisson tournait comme une tornade.

Le chat réussit à l’attraper,

Puis le poisson se fit manger

Mais une petite fille était en pleurs,

Devant le bocal du poisson, vide.

Le chat était en peine alors, il partit livide.

Armand


Le petit oiseau

Oh ! Petit oiseau

Comme tu étais beau

Tu ressemblais à un pirate

Venu d’Espagne

Oh ! Petit oiseau

Comme tu étais drôle

Avec tes petits pas de danse

Dans le vent

Oh ! Petit oiseau

Tu étais tellement beau

Mais maintenant tu es parti

Voilà c’est fini !

Kélia


Le lion et la mouche

Un lion dormit tout un été.

Soudain une mouche arriva et se posa sur lui.

Le lion entendit la mouche battre des ailes.

Alors il se réveilla et attrapa la mouche.

La mouche se reprit et dit : “Bon d’accord, tu m’as attrapée et tu vas sûrement me manger.”

Le lion bondit et dit : “Bien sûr, parce que tous les lions mangent ce qui les énerve.

– Bon alors si tu veux me manger, tu dois répondre à mes questions.”

Le lion réfléchit et dit “D’accord.

– Bon alors tu es prêt ? Bien, c’est parti.

Es-tu capable de sauter par-dessus la rivière ?

– Facile !” dit le lion.

Le lion courut et glissa.

“Ho mince, j’ai sûrement éternué.”

Et la mouche s’en alla.

Hélas on voit que de tout temps les petits ont pâti des sottises des grands

Mais là, c’est l’inverse !

John


Classe de 6e E

Le rêve et la réalité

Je rêve d’une voiture de marque Ferrari

Un très gros bolide qui a un moteur

Ou d’une caisse de marque LamborghiniQui a un très puissant carburateur

Équipée d’une très belle carrosserie

J’adore conduire ces magnifiques voitures

Même si elles tombent en panne de batterie

Pas un accident grâce à la ceinture

L’aiguille grimpe de 20 en 20 au compteur

Mon air préféré passe à la radio

Mais je regarde dans le rétroviseur

Et j’aperçois l’arrière de ma Renault

 le rve et la ralit 03

Dorian


L’aye-aye

Aïe ! L’aye-aye rampe entre les mailles des rails,

Il avance tel un samouraï

Il se faufile dans la paille et appelle sa camarade la caille

Il hait l’ail ce qu’il dit souvent à la caille

À cause de lui une faille s’est glissée dans les rails.

On n’avait pas qu’à lui donner d’ail à ce Aye-aye

Laissons le aye-aye retourner à son travail et il dit bye bye

laye-aye 03

 

Elodie


La rose

Quand vient l’aube on ne voit qu’elle.

Qu’elle est belle, oui très très belle !

La rosée l’embellit,

Et dans le jardin elle rit.

Elle dit bonjour à son ami le soleil

Qui la regarde et qui lui dit merveille

Quand vient l’aube on ne voit qu’elle

Qu’elle est belle, oui très très belle !

Avec ses pétales dorés

On ne pense qu’à l’aimer

Toutes ses senteurs amènent les abeilles

Quand vient l’aube on ne voit qu’elle.

la rose 03

Angela


Classe de 6e F

La lune et l’oiseau

Qui l’aurait cru un jour ?

Un oiseau voulait aller sur la lune

Et un jour,

Il arriva jusqu’à la lune.

C’était un oiseau qui croyait aux rêves

C’était un grand rêveur

C’était un rêveur qui n’avait pas peur

Il ne croyait que les rêves.

L’oiseau monta,

Mais ne réussit pas.

À son rêve il pensa,

Et réussit en un pas.

Aloïs


L’ours et L’abeille

Un ours était gros et fort

Et une abeille petite et faible

L’ours n’était pas futé

Par contre l’abeille était ingénieuse

L’ours s’appelait Igor

Et l’abeille Miélor

“Que le monde est injuste !” disait Miélor

Car Igor mangeait du miel couleur d’or

Un jour avant qu’Igor se lève, Miélor le réveille

Igor fâché et en fureur

Oublie de manger sa petite douceur

Miélor joyeuse recommença tous les matins.

Morgan


Le Lion et la Tortue

Un jour de grand rassemblement dans la forêt,

Tous les animaux étaient présents,

Et deux d’entre eux, le lion et la tortue,

Se préparaient à faire une course.

Sous les applaudissements des autres animaux,

Le lion et la tortue,

Se tenaient prêts à partir.

Tout à coup,

Les juges donnèrent le départ.

Le lion qui partit en tête bien sûr se retourna,

Et dit :

“- Allez, dépêche-toi petite carapace”

À bout de souffle

La tortue à peine partie rétorqua :

“- Mais où est passé cet animal,

Je ne vois même plus le bout de sa queue.”

Le lion ne voyant plus la tortue

Franchit la ligne d’arrivée en premier.

“- Pauvre bête, pensa-t-il,

Je suis quand même le roi de la forêt.”

Les juges ne trouvant pas ça très juste pour la tortue,

Décidèrent de faire une seconde course dans la rivière.

À côté de la rivière se tenaient les deux candidats,

Quand le départ retentit.

La tortue partit à toute vitesse,

Car comme on le sait,

Elle est excellente nageuse.

Le lion qui est peureux s’exclama :

“- Elle n’est pas trop froide l’eau ?”

La tortue qui fonçait tête baissée

Ne l’entendit pas et passa la ligne d’arrivée la première.

Tandis que le lion,

N’avait toujours pas sauté dans l’eau.

C’est dans son propre environnement,

Que l’on est le plus performant.

Cloé


Classe de 6e G

Sur le fond du ciel bleu

Sur les nuages qui le couvrent

Sur les oiseaux de feu

Je te découvre.

Sur la télé je te regarde

Sur ma vie qui défile je te vois

Sur mon chien de garde

J’écris ta voix.

Sur mes partitions de guitare

Sur la mélodie de la vie

Sur mon jaguar

J’écris cette poésie.

Sur les cœurs brisés

Sur mes livres rouges, jaunes ou bleus

Sur les miroirs brisés

J’écoute tes jolis yeux.

Cyanne


Poète, poétesse

Poètes de tous les jours

Ecrivez-moi des poèmes

Des poèmes poétiques

Des poèmes d’amour

Des poèmes en tout genre

La poésie est la liberté

Écrire est la liberté

Raconter est la liberté

Tout le monde peut écrire

Tout le monde peut rêver

Poètes et poétesses, vous racontez la douceur d’écrire.

Gabriel


Le Ciel et la Mer

Ils ont peut-être la même couleur

Ils n’ont pas la même douleur

La mer est pleine de gas-oil

Et le ciel est banal.

Ils ont quand même un point commun

Ils sont deux grands coquins

Le ciel joue avec le vent

Et la mer avec ses dents.

En tout cas ce qui est sûr

C’est qu’ils sont tous les deux purs

Il faut donc en prendre soin

Parce qu’ils en ont besoin.

Anselme


Classe de 4e C

Je te donnerai

mon oiseau marin qui deviendra la fenêtre de tes souvenirs

les vagues qui installeront le lasso du sel sur le vent

mes pensées repliées vers les bateaux du pêcheur

Kelly


Je te donnerai

L’oiseau qui manqua la flamboyante carpe

La voix des lunes comme une rumeur solitaire sur la rivière

La jeunesse de mille soleils

Matias


L’ennui des études sera aussi épuisant que les longs trajets en voiture interminables

La joie sera aussi limitée que mon temps d’adolescent sur les portables inlassables

La richesse sera à la fin aussi pleine qu’un verre d’eau rempli de sirop d’érable

Constant


Classe de 4e D

Je te donnerai

La lumière pour lui confier tes sombres cris

Si chaque passerelle noire prend le pouvoir de ton esprit

Je chercherai -les yeux bandés, les mains liées- la clé perdue de ta prison

Lou


J’aimerais te donner

quelques chants de ma tête

la surprise d’un roman qui ne finit jamais

un rendez-vous sans blessure

Lisa


Je te donne

chaque regard de l’eau murmurée par l’océan

Lucie


Classe de 4e E

Un sentiment me traverse

un sentiment de détresse

Seule, triste et démunie

Je perds la tête et crie.

Sans aucune passion

Comme dans un tourbillon

Je pleure à en perdre la raison

Fatiguée, épuisée. Je souhaite être consolée.

Je broie du noir

Je suis perdue

Dans mon immense désespoir.

Venez me consoler

N’ai-je pas trop demandé

Où désirez-vous me laisser ?

Léontine


Tu es parti trop tôt, vite

Et sans prévenir

Ton métier t’a coûté la vie,

Et tu n’as pas eu le temps de la poursuivre.

Quelques jours avant, les médicaments

Te permettaient de survivre

Et tu pouvais encore rire

Avec difficulté, forcément.

Les machines te faisaient respirer,

Mais elles ne nous faisaient pas espérer.

Le dessin que je t’ai fait est parti avec toi

Et cela a créé un vide en moi.

Laura


Rire rire ! Comme un clown qui tombe

Rire. Même si tu ne sais pas rire

Ris et tu feras de ta vie un paradis.

La joie est là

C’est la bonne voie

Comme les autres tu seras

Heureux.

Cipryen